lesoirimmo

General Motors confirme ses prévisions pour 2021 malgré la pénurie de puces

Avec la carence de semi-conducteurs, devenus un élément essentiel sur les chaînes automobiles, la période "reste compliquée pour l'entreprise qui sort tout juste de 2020", a souligné la patronne du groupe, Mary Barra, dans une lettre aux actionnaires.

Le groupe avait prévenu en février que la carence de puces devrait lui coûter entre 1,5 et 2 milliards de dollars. "Mais l'équipe continue de démontrer sa capacité à faire face à des situations complexes", a-t-elle ajouté.

Le constructeur donne notamment la priorité aux véhicules les plus demandés. Et "même si nous faisons face à des suspensions de production au deuxième trimestre, nous nous attendons à un premier semestre solide" en termes de bénéfice opérationnel, a indiqué Mme Barra.

Le numéro un de l'automobile aux États-Unis s'attend toujours à un bénéfice opérationnel compris entre 10 et 11 milliards de dollars sur l'ensemble de l'année, contre 9,7 milliards en 2020.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct