Fil info

Carte blanche: la lutte contre le covid passe aussi par le soutien de l’UE à la mise au point de traitements

Carte blanche: la lutte contre le covid passe aussi par le soutien de l’UE à la mise au point de traitements
Belga

La cadence de la vaccination s’accélère dans l’ensemble de l’UE, les chiffres augmentant jour après jour. La semaine dernière, nos Etats membres ont reçu la plus grande quantité de vaccins sûrs et efficaces jamais livrée, à savoir plus de 34 millions de doses. Plus de 30 % de notre population adulte a désormais bénéficié d’une première dose. Et alors que nous continuons à renforcer notre capacité de production et à accroître le déploiement des vaccins, nous pouvons nous tourner vers l’avenir avec plus d’optimisme et d’espoir. Nous sommes sur la bonne voie pour atteindre l’objectif de vacciner 70 % de notre population adulte d’ici au mois de juillet.

Si le développement et le déploiement de vaccins sûrs et efficaces ont été les premiers éléments de notre réaction au covid, ils ne peuvent constituer notre seule ligne de défense. La vaccination change la donne et sauve des vies, mais elle ne mettra pas un terme à la pandémie du jour au lendemain. Ce virus restera parmi nous et les personnes infectées auront toujours besoin d’un traitement, que ce soit à l’hôpital ou à domicile. Cet aspect revêt une importance particulière, non seulement avec la multiplication de nouveaux variants, mais aussi compte tenu du nombre croissant de patients qui subissent des effets graves et à long terme nécessitant parfois des soins pendant des semaines ou des mois après leur infection.

Pleins feux sur les traitements

C’est la raison pour laquelle, parallèlement à la vaccination, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger nos citoyens contre le covid ainsi que pour mieux traiter cette maladie et mieux la soigner. Les traitements ont un rôle crucial à jouer : ils peuvent accélérer le rétablissement des patients, diminuer les besoins en séjours hospitaliers et en réduire la durée, et sauver des vies. Ils aident non seulement nos citoyens à mieux lutter contre le virus, mais aussi à alléger la pression et la tension exercée sur nos systèmes de santé. Nous devons intensifier nos efforts visant à mettre au point des médicaments innovants et à identifier les traitements les plus prometteurs.

Pour unir nos forces afin d’accélérer le développement, la production et l’approvisionnement, nous lançons une nouvelle stratégie de l’UE en matière de traitements contre le covid. La recherche se poursuit, et alors que des dizaines de projets sont en cours dans l’UE et dans le monde, nous disposons pour l’instant d’un médicament contre le covid autorisé dans l’Union. L’objectif de notre stratégie sera de veiller à ce que nous développions et autorisions, d’ici au mois d’octobre, trois nouveaux traitements efficaces contre le covid susceptibles d’influer sur l’évolution de cette maladie.

C’est ambitieux, mais faisable et nécessaire. S’il y a une chose que nous avons apprise au cours de l’année écoulée, c’est que travailler ensemble dans toute l’UE est le seul moyen d’obtenir de réels résultats et de changer les choses pour nos citoyens. La force de notre stratégie reposera sur la coordination et l’action conjointe, depuis la recherche, la mise au point, la production, l’approbation et le déploiement jusqu’à l’utilisation finale des médicaments.

Dans un premier temps, nous veillerons à soutenir la recherche et le développement des traitements les plus prometteurs. Nous mobiliserons également des investissements au titre du budget de l’UE en faveur de capacités de production flexibles afin de garantir que les traitements contre le covid seront produits en quantité suffisante dès qu’ils seront autorisés. L’étape suivante consistera à identifier les cinq candidats traitements les plus prometteurs susceptibles de contribuer au traitement contre le covid, tant dans ses formes actuelles que dans ses mutations. L’expertise scientifique de l’Agence européenne des médicaments sera mobilisée à chaque étape du processus, au fur et à mesure que nous développerons la cartographie des médicaments prometteurs contre le covid.

La coopération comme base de travail

Parallèlement au développement et à la mise sur le marché de nouveaux traitements, nous devons veiller à ce que les États membres y aient accès aussi rapidement que possible en regroupant nos pouvoirs de négociation et en garantissant l’équité en ce qui concerne l’accès auxdits traitements. Nous sommes prêts à aider les États membres à se procurer au moins trois nouveaux traitements autorisés d’ici à la fin de l’année 2021. Veiller à ce que les médicaments parviennent aux citoyens de toute l’Union européenne aussi rapidement et équitablement que possible nécessite une collaboration et un travail d’équipe.

Nos nouvelles actions dans le domaine des traitements constituent un excellent exemple de la valeur que notre future Autorité européenne de préparation et de réaction en cas d’urgence sanitaire apportera. En étant en mesure de prévoir les menaces émergentes, en disposant des ressources médicales et des procédures essentielles pour activer rapidement les mécanismes de crise, et en ayant des systèmes de santé et des chaînes d’approvisionnement solides et résilients pour pouvoir faire face aux pressions liées aux pandémies, nous pouvons combler les lacunes dans notre préparation aux crises sanitaires futures. Lorsque le temps presse, il est essentiel de prendre une longueur d’avance.

La stratégie de l’Union européenne en matière de traitements contre le covid marque également une nouvelle étape vers l’objectif consistant à remettre nos vies, nos économies et nos sociétés sur les rails. Elle fait également partie d’une Union européenne de la santé forte et véritable, dans laquelle tous les pays de l’UE se préparent et réagissent ensemble aux crises sanitaires et garantissent la disponibilité de fournitures médicales abordables et innovantes, y compris de traitements nécessaires à la lutte contre le covid.

Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

     

    Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

    Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

    1€
    le 1er mois
    J'en profite
    Déjà abonné?Je me connecte
    Aussi en Cartes blanches