lesoirimmo

L'industrie cimentière se dote d'une feuille de route vers la neutralité carbone

Cette feuille de route, dont le fil conducteur est le béton, qualifié de "matériau incontournable pour les infrastructures et les bâtiments d'une société durable", présente des balises de réduction de l'intensité carbone du ciment (kg de CO2 par tonne de ciment) par rapport à l'année de référence 1990. "Il faut à ce stade souligner qu'une partie du cheminement a déjà été réalisée avec une réduction de près de 30% de l'empreinte carbone du ciment. Même si beaucoup d'inconnues subsistent, la roadmap décrit comment la réduction des '70 % restants' est envisagée ainsi que la contribution à l'objectif européen intermédiaire de 2030, à savoir une réduction de 55 % des émissions de gaz à effets de serre", précise Febelcem dans un communiqué.

Pour tendre à la neutralité carbone, le secteur cimentier devra intensifier ses collaborations avec les autres secteurs industriels, "notamment en matière d'électricité neutre, d'hydrogène et de transport et d'utilisation de CO2."

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct