Le lieutenant-colonel Eric Mergny: «C’était une zone de guerre»

© Alexander Meeus / De Standaard
© Alexander Meeus / De Standaard -

En cas de catastrophe à l’aéroport de Zaventem, le lieutenant-colonel Eric Mergny de l’hôpital militaire de Neder-over-Heembeek est le directeur médical. C’est pourquoi, lorsque la première bombe a explosé, il a été l’un des premiers secouristes à avoir été appelé.

«  Je roulais sur l’E40 Liège-Bruxelles lorsque, peu après huit heures, j’ai reçu un appel du 100, à Louvain. Le dispatcheur m’a parlé d’une explosion à Zaventem. Je lui ai demandé s’il s’agissait d’un attentat terroriste. Oui, m’a-t-il répondu. J’ai directement pris contact avec ma direction et l’adjoint de l’hôpital militaire. Je savais que je ne pourrais pas m’approcher de l’aéroport avec ma voiture, c’est pourquoi j’ai pris la sortie juste avant le ring et j’ai laissé ma voiture sur le parking de l’Ikea à Zaventem. Un Smur de l’hôpital militaire m’a pris en route.  »

À 8 h 40, Mergny était sur place.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct