lesoirimmo

Profilage ethnique, violences…: la police belge mise à l’index lors du grand oral de l’ONU

Profilage ethnique, violences…: la police belge mise à l’index lors du grand oral de l’ONU
Photo News.

La Belgique a passé mercredi son grand oral sur le respect des droits humains. Il est revenu à Sophie Wilmès (MR), avec sa casquette de ministre des Affaires étrangères, de défendre devant des dizaines d’Etats membres du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies le bilan belge en la matière.

L’exercice n’est pas anodin, il se tient une fois tous les cinq ans (depuis 2008). Son nom ? L’Examen périodique universel (EPU). Chaque Etat membre y défend devant ses pairs son approche du respect des droits humains et reçoit des recommandations.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct