lesoirimmo

Un manque de transparence qui revient encore sur la table

Ce qui a si souvent mené l’Excel sur le chemin de la CBAS, c’est incontestablement son manque de transparence, entre sa gestion interne douteuse jusqu’à la saison passée et son financement opaque depuis l’arrivée de Gérard Lopez.

Ce jeudi, le club hurlu devra faire la lumière sur les fonds et prêts douteux mis en exergue par la commission des licences. L’Excel n’avait encore jamais remis un dossier aussi incomplet. La lettre de confort présente seulement un montant de 700.000 euros sur les 6,2 millions qui avaient pourtant été annoncés. Jogo Bonito, la société de Gérard Lopez avec laquelle il possède l’Excel, n’a pas fourni des documents relatifs à un prêt de 8,5 millions d’euros de personnes physiques et morales. Des documents liés à un emprunt subordonné de 11 millions d’euros font également défauts.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct