lesoirimmo

Il espère aider Grenoble à retrouver la L1

Parti en Ligue 2 pour relancer sa carrière, David Henen a notamment tenu compte de l’aspect familial au moment de choisir sa destination. « J’avais un premier enfant en bas âge et on projetait d’en avoir un deuxième (NDLR : son épouse doit accoucher en septembre), je ne pouvais donc pas réfléchir de la même manière que plus tôt dans ma carrière et ai donc voulu opter pour la situation la plus confortable possible. Dans un club où je pourrais redémarrer sur de bonnes bases et où la langue ne serait pas un obstacle pour ma femme. Charleroi n’était pas chaud à l’idée de me voir signer dans un club belge et j’avais d’autres pistes en France (NDLR : Caen, 18e actuel de Ligue 2 et donc barragiste, et Dijon, lanterne rouge de L1 et qui descend donc en L2) mais avec le coach de Grenoble (NDLR : Philippe Hinschberger) et Max Marty, le directeur général, le courant est directement passé. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct