lesoirimmo

L’UE planche sur une force prête à l’emploi

L’UE dispose déjà d’un corps expéditionnaire, depuis 2007, mais... jamais déployé. Les opérations extérieures sont encore nationales, comme la France au Mali.
L’UE dispose déjà d’un corps expéditionnaire, depuis 2007, mais... jamais déployé. Les opérations extérieures sont encore nationales, comme la France au Mali. - Reuters.

Ce n’est encore qu’une « idée ». Un projet sur papier. Mais il a déjà le soutien d’au moins 14 Etats membres de l’UE sur 27, ainsi que celui du Service européen d’action extérieure, le « ministère des Affaires étrangères et de la politique de sécurité » de l’Union. L’idée ? Constituer une force militaire européenne dite « d’entrée en premier » : un corps européen qui pourrait compter 5.000 soldats, susceptibles d’être déployés immédiatement. « Par exemple, si un gouvernement légitime devait être menacé par un coup d’Etat », détaille un responsable de l’UE. « Pour être “géopolitique”, il faut agir aussi vite que possible », souligne le chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrel. « C’est une bonne idée car, à la fin, ou bien ce n’était pas urgent, ou bien c’est trop tard ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct