Didier Gosuin: «Au niveau des hôpitaux bruxellois, cela a plutôt bien fonctionné»

© Hatim Kaghat / Le Soir
© Hatim Kaghat / Le Soir

Didier Gosuin (Défi) est en charge de la Santé (avec Guy Vanhengel) à la Cocom. A ce titre, il a suivi de près le déroulement de la journée du 22 mars. « Dès l’annonce de l’explosion à Zaventem, les hôpitaux bruxellois ont été avertis du déclenchement du plan catastrophe du Brabant flamand. Tous les hôpitaux bruxellois se sont immédiatement mis “en pré-alerte”. Cela signifie que les urgences étaient vidées des cas non-urgents. Le programme opératoire planifié était suspendu afin de libérer un maximum de quartiers opératoires et de places en USI-réveil pour les potentielles victimes qui arriveraient dans les urgences bruxelloises », explique-t-on à son cabinet.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct