lesoirimmo

Une année 2020 également difficile pour les producteurs de boissons non alcoolisées

La FIEB décrit une année 2020 difficile à cause de la fermeture des cafés et restaurants ainsi que de l'annulation des événements entre autres. La baisse du marché "out-of-home" n'est pas compensée par une éventuelle augmentation des ventes dans les supermarchés et les pertes de chiffres d'affaires atteignent jusqu'à 10% pour de nombreuses entreprises.

Il est donc important que les fournisseurs de l'horeca puissent également profiter des mesures de soutien du gouvernement, notamment la diminution de la TVA à 6% sur l'alimentation et les boissons, ajoute la fédération.

"Grâce aux efforts de tous nos collaborateurs, les entreprises du secteur sont parvenues à maintenir leur production lors de la crise du coronavirus. L'approvisionnement des magasins n'a donc jamais été menacé", décrit Bart Peeters, président de la FIEB. "Mais l'impact est tout de même important, surtout pour les entreprises qui dépendent fortement de l'horeca."

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct