Pascal Wautelet: «Avoir travaillé le 22 mars, cela voudra dire quelque chose»

© Hatim Kaghat / Le Soir
© Hatim Kaghat / Le Soir -

Le directeur de la police des chemins de fer Pascal Wautelet était dans le train lorsque l’annonce d’explosions à Zaventem a perturbé son voyage et modifié son itinéraire. « J’ai pris le chemin du commissariat central situé près de la gare du Midi, explique-t-il. Là-bas, j’ai pris place dans le centre de commandement. » Entre-temps, Pascal Wautelet a été informé que Maelbeek était touchée également par une explosion. « Zaventem, c’était déjà de notre ressort. Comme il y a une gare, le site, au niveau policier, est géré en coresponsabilité entre la police aéronautique et celle des chemins de fer. » Avec Maelbeek, station où la police des chemins de fer assure la sécurité comme sur l’ensemble du réseau bruxellois, les événements du 22 mars sont devenus doublement l’affaire des policiers du rail.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct