lesoirimmo

Précarité étudiante: l’occupation du gouvernement de la FWB s’est achevée

L’occupation du hall du gouvernement de la FWB.
L’occupation du hall du gouvernement de la FWB. - Belga

Vingt-huit heures. Voilà le temps qu’aura duré l’occupation du siège du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les derniers membres de la Fédération des étudiants (FEF) présents sur place pour réclamer des mesures structurelles contre la précarité étudiante ont mis un terme à leur action commencée mercredi matin aux environs de 9 h et poursuivie durant la nuit. Une réunion a eu lieu à 11 h ce jeudi entre la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Glatigny (MR) et une délégation d’étudiants.

D’après le cabinet de la ministre, cet échange « très constructif » a permis de « lever une série de malentendus ». « Nous sommes tous d’accord que la précarité étudiante est une réalité qui s’est creusée avec la crise sanitaire. Nous sommes également tous d’accord sur le fait qu’elle nécessite des mesures d’urgence et des mesures structurelles, qui relèvent pour partie de la FWB », a commenté la ministre à l’issue de la réunion.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct