lesoirimmo

Accord interprofessionnel 2021-2022 - La CSC prend acte et aimerait y voir plus clair

"Il y a beaucoup de questions et peu de réponses. C'est très compliqué à ce stade de faire un travail d'analyse sérieux", estime la secrétaire générale de la CSC, Marie-Hélène Ska. Si la possibilité de négocier une prime unique est offerte, ces négociations prendront-elles place au niveau des entreprises ou des secteurs?, se demande-t-on. Le gouvernement a également invité les partenaires sociaux à poursuivre le travail sur les dossiers des fins de carrière et du salaire minimum, "mais l'on ne parle pas des prépensions", s'étonne Mme Ska, qui se demande également s'il y a une réelle volonté de répondre à la demande syndicale d'une augmentation substantielle du salaire minimum interprofessionnel.

Concernant l'idée d'une prime de 500 euros, Mme Ska souligne que "ce n'est pas rien" et qu'il est "plutôt bien" qu'une cotisation patronale soit prévue. Mais le pourcentage réduit de 16,5%, là aussi, pose question.

"Nos militants sont loin d'être satisfaits", résume pour sa part le président du syndicat chrétien, Marc Leemans.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct