lesoirimmo

Le Pavillon de Milan, l’occasion qui fait le larron

La pavillon de l’Expo universelle de Milan, qui cache les remparts, fait lui aussi débat.
La pavillon de l’Expo universelle de Milan, qui cache les remparts, fait lui aussi débat. - Roger Milutin.

Sur l’esplanade de la citadelle, on ne voit que lui : le pavillon de Milan. Sa forme cubique et imposante ferme le côté nord. S’il permet de cacher la station de départ du téléphérique, il cache aussi les remparts. Inauguré en mars, ce bâtiment futuriste de 2.500 m2 est dédié à la technologie numérique et sera géré par l’ASBL Kikk, qui organise chaque année un festival. Et comme son voisin, son arrivée dans l’écrin de la citadelle namuroise a fait débat. « C’est un machin qu’on a mis devant un monument classé. Il n’apporte aucune plus-value et on l’a mis là parce qu’il y avait de la place », narre Philippe Bragard, professeur à l’UCLouvain et membre des Amis de la citadelle. « Avec le stade des Jeux qui date de 1910, la citadelle et le pavillon, il y a une rupture d’échelle. Les remparts semblent écrasés par le Pavillon de Milan. Il n’y a pas d’osmose entre les différents éléments.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct