lesoirimmo

Foire du livre: du journalisme à la littérature

Dans «L’inconnu de la poste», Florence Aubenas se confronte également au meurtre d’une jeune postière dans un village de l’Ain.
Dans «L’inconnu de la poste», Florence Aubenas se confronte également au meurtre d’une jeune postière dans un village de l’Ain. - Patrice Normand.

Est-on écrivain quand on fait son travail de journaliste ? Et à l’inverse, tout écrivain n’a-t-il pas en lui des réflexes de journaliste ? Elle plane, l’interrogation, et elle planera sur la Foire du Livre, lors de la rencontre de ce samedi entre Florence Aubenas et Dimitri Rouchon-Borie. Deux journalistes à la Foire du Livre, dans le fauteuil des romanciers, pour évoquer le lien étroit qui unit le travail journalistique et la littérature ; ce n’est pas pour rien que leur rencontre emprunte son titre au chef-d’œuvre de Truman Capote, De sang-froid, publié en 1966. Un monument littéraire : l’écrivain américain menait à sa façon l’enquête sur un quadruple meurtre commis quelques années plus tôt par deux repris de justice, dans une petite ville du Kansas.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct