lesoirimmo

Baromètre de la relance: une sortie de crise sous le signe de la modération salariale

Baromètre de la relance: une sortie de crise sous le signe de la modération salariale
Photo News.

Le gouvernement fédéral a tranché : la marge d’augmentation des salaires (au-delà de l’indexation et des annuités barémiques) sera limitée à 0,4 % en 2021 et 2022. Et certains travailleurs plus chanceux – parce qu’actifs dans des secteurs qui ont pu tirer leur épingle du jeu face au lockdown et dans des entreprises de plus grandes tailles, où les syndicats sont présents – peuvent espérer une prime corona de 500 euros. Autrement dit : la sortie de crise sera synonyme de modération salariale. Et peut-être aussi les dix années qui viennent ?

A première vue, on serait tenté de mettre en cause la loi de sauvegarde de la compétitivité, dont l’objectif est d’aligner l’évolution des salaires belges sur ceux de nos trois voisins, l’Allemagne, la France et les Pays-Bas.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct