lesoirimmo

Vaccins: depuis Porto, l’UE estime que les brevets ne sont pas le sujet

Pour Emmanuel Macron, le premier sujet est plutôt «le don de doses», c’est «la clé».
Pour Emmanuel Macron, le premier sujet est plutôt «le don de doses», c’est «la clé». - Reuters

Il y a une certaine ambiguïté qui demeure parmi les pays de l’UE sur l’opportunité de discuter au niveau mondial de l’idée des Etats-Unis de lever temporairement les brevets anti-covid.

Depuis Porto, où il rencontrait ses pairs pour un sommet social, le président français Emmanuel Macron, tout en se disant, comme la veille, ouvert au débat (qui ne doit toutefois pas « tuer la rémunération de l’innovation »), a estimé que « le sujet » actuellement n’était « pas vraiment la propriété intellectuelle. Vous pouvez donner la propriété intellectuelle à des laboratoires qui ne savent pas le produire, ils ne le produiront pas demain ».

La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a suggéré une vision de la question « à 360 degrés ». « A court terme, (lever les brevets) ne va pas régler le problème, cela n’amènera pas une seule dose de vaccin ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct