lesoirimmo

Compétition intense au concours musical Reine Elisabeth

La Chinoise Xiaohui Yang, une pianiste qui s’est démarquée par sa délicatesse.
La Chinoise Xiaohui Yang, une pianiste qui s’est démarquée par sa délicatesse. - Queen Elisabeth Competition - Derek Prager.

C’est une bouffée d’oxygène ! » L’enthousiasme d’Elisabeth Giles, qui fait partie d’une des familles qui offre l’hospitalité aux candidats cette année, résume assez bien l’état d’esprit de cette édition extraordinaire du Concours Reine Elisabeth : les conditions sont particulières, des compromis ont dû être trouvés, mais tout le monde est ravi que l’événement puisse avoir lieu, malgré tout. « Mon mari et moi étions très heureux de pouvoir accueillir un candidat. On s’est dit que le risque était calculé. » « Pour nous, c’est une manière de déconfiner », continue Colette Contempré, qui accueille des candidats chez elle depuis 1996. « Quand on ne travaille plus, qu’on n’est plus à l’âge d’avoir des enfants qui vont à l’école et qu’il n’y a pas de concert, on ne sort pas. Puis nous sommes vaccinés. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct