lesoirimmo

L’horeca rouvre en scrutant le ciel

La terrasse du Pigeon noir est chauffée mais Henri De Mol, Julie et Philippe ont l’équipement pour servir par tout temps.
La terrasse du Pigeon noir est chauffée mais Henri De Mol, Julie et Philippe ont l’équipement pour servir par tout temps. - PIERRE-YVES THIENPONT.

On a le nez collé sur le téléphone depuis trois jours. Il y a des sites qui donnent la pluviosité toutes les heures, mais il n’y a pas que la pluie, il y a aussi le vent, la température », s’inquiète Dominique Croisier, patronne d’Al Barmaki, institution libanaise du cœur de Bruxelles. Une semaine que les chef(fe)s scrutent les prévisions, le ciel, les prévisions… Un œil sur les nuages, l’autre sur le smartphone. IRM Météo, Yahoo Meteo, Buienradar ne s’actualisent pas assez vite à leurs yeux inquiets… Et c’est parti pour (au moins) trois semaines de stress. Du moins pour celles et ceux qui n’ont pas, comme la Brasserie de l’Expo à Laeken, une grande terrasse couverte et chauffée mais aérée, grâce à ses vitres modulables. Rien ne viendra y troubler la fête des mères, le service de midi affiche complet, le bonus de 15 heures pas loin de l’être, comme le final de 18 heures.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct