lesoirimmo

L’ibuprofène n’aggrave pas l’infection au coronavirus, selon une étude

L’ibuprofène n’aggrave pas l’infection au coronavirus, selon une étude

Prendre des médicaments anti-inflammatoires de la famille de l’ibuprofène n’augmente pas le risque de faire une forme grave de Covid-19 ni d’en mourir, contrairement à ce qu’on craignait au début de la pandémie, selon une étude publiée ce samedi.

« L’utilisation d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) n’est pas associée à une augmentation de la mortalité ou de la gravité du Covid-19 », conclut cette vaste étude des autorités de santé britanniques, publiée dans la revue médicale The Lancet Rheumatology et portant sur 72.000 patients.

« Nous avons maintenant une preuve nette que les AINS peuvent être utilisés en toute sécurité chez les patients qui ont le Covid-19 », a commenté l’auteur principal de l’étude, le Pr Ewen Harrison (université d’Edimbourg), cité dans un communiqué.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct