lesoirimmo

Bruxelles: une tarification de l’eau arbitraire et peu écologique

La mesure profite aux ménages qui consomment peu d’eau, à hauts et bas revenus, mais pas forcément aux plus pauvres, selon une étude.
La mesure profite aux ménages qui consomment peu d’eau, à hauts et bas revenus, mais pas forcément aux plus pauvres, selon une étude. - Photo News.

Une fuite dans les canalisations, une réparation que le propriétaire refuse de prendre à sa charge, un locataire incapable de se retourner contre le propriétaire… Avec le mode de tarification actuel de l’eau à Bruxelles, ce genre de situations peut engendrer des factures s’élevant à plusieurs milliers d’euros et des personnes à petits revenus dans l’incapacité de les payer, souligne l’économiste Xavier May. En cause ? Un prix 2,5 fois plus élevé que le prix normal de l’eau pour ceux qui en consomment davantage.

Or, le prix de l’eau le plus équitable est simplement un prix identique pour tous quels que soient le volume d’eau consommé et la composition du ménage qui le consomme, d’après l’étude de Brussels Studies publiée ce lundi et intitulée « Pourquoi ne pas en finir avec la tarification progressive de l’eau à Bruxelles ? »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct