lesoirimmo

Ecole: la «minorité silencieuse» opposée à un retour en présentiel

Ecole: la «minorité silencieuse» opposée à un retour en présentiel
Mathieu Golinvaux.

Je suis en 6e secondaire et contrairement à ce que beaucoup de monde pense, les ados n’ont pas tous envie de retourner à l’école. » A côté des élèves pressés de retrouver les bancs de la classe, d’autres, plus silencieux, se seraient bien passés d’un retour à du tout présentiel. Maelle (prénom d’emprunt), 17 ans, en fait partie. « Je souffre de nervosité et d’anxiété, donc je n’aime pas être parmi des gens. Le fait de me retrouver chez moi la plupart du temps m’a vraiment apaisée. Le distanciel m’a permis d’avancer à mon rythme et de ne pas toujours devoir attendre et dépendre des autres. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct