lesoirimmo

L’Union européenne lance à Strasbourg la réflexion sur son avenir

En donnant le coup d’envoi à la Conférence sur l’avenir de l’Europe, Emmanuel Macron a déploré le «défaitisme ambiant» dans lequel se trouve l’UE, souvent accusée de ne pas être au rendez-vous.
En donnant le coup d’envoi à la Conférence sur l’avenir de l’Europe, Emmanuel Macron a déploré le «défaitisme ambiant» dans lequel se trouve l’UE, souvent accusée de ne pas être au rendez-vous. - Photo News

Un service militaire européen, une application de rencontres familiales, un tunnel entre Tallinn et Helsinki, une carte d’identité européenne, une langue unique, un jour férié pour la Journée de l’Europe (le 9 mai), une équipe sportive européenne…

Sur la page dédiée à recueillir leurs propositions, les citoyens de l’UE ne manquent pas d’idées pour la Conférence sur le futur, dont le coup d’envoi a été donné dimanche depuis le siège strasbourgeois du Parlement européen. Un événement qui a failli être repoussé, malgré la date symbolique du 9 mai, en raison de désaccords entre institutions européennes sur le rôle de l’assemblée plénière (le volet plus politique de la conférence, à côté des panels citoyens) et par extension le type de conséquences dont ce remue-méninges pourra accoucher.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct