lesoirimmo

Loïc Schwartz sort de l’ombre: arrivé à pleine maturité, l’ailier d’Ostende a été élu «Joueur belge de l’année»

belgaimage-168868015-full

Il n’y a pas d’âge pour atteindre la pleine maturité. Mais à 27 ans, il était temps d’exprimer toute l’étendue de ses qualités. Loïc Schwartz fait partie des Belges les plus talentueux de sa génération. Le Bruxellois est promis à une brillante carrière depuis son éclosion à Mons, son club formateur, il y a une décennie. « Mais je n’y bénéficiais pas du temps de jeu nécessaire à mon développement », se souvient le sympathique ailier. « C’est un peu le fil rouge de mon évolution en D1 : je signe un contrat à long terme avec Charleroi, qui me place un an à Pepinster avant de me rappeler, mais en me confinant à un rôle de défenseur. Puis je rejoins Ostende, où je connais aussi une adaptation délicate, mais où cette quatrième saison m’a totalement libéré. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct