lesoirimmo

Au-delà de la tribune des militaires, le néofascisme dans le texte

L’intervention militaire dans les rues françaises pour «rétablir l’ordre» semble en séduire plus d’un dans l’Hexagone.
L’intervention militaire dans les rues françaises pour «rétablir l’ordre» semble en séduire plus d’un dans l’Hexagone. - Belga

Entre 1965 et 1976, j’ai, en tant que journaliste grand reporter (qualificatif ridicule, soit dit en passant), couvert tous les coups d’Etat militaires qui, de la Grèce au Chili, du Brésil à l’Argentine, en passant par le Cambodge (et préalablement par l’Indonésie), portèrent au pouvoir des dictateurs galonnés.

Dans tous les cas, c’est l’activisme d’une certaine ultra-gauche qui, en affaiblissant le camp démocrate, en l’isolant de sa base populaire et en servant d’alibi aux militaires d’extrême droite fit le jeu de ces juntes fascisantes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct