lesoirimmo

Proche-Orient: Jérusalem reste un haut lieu de la cause palestinienne

Tirs de gaz lacrymogènes, lundi, sur l’esplanade des Mosquées: une escalade de la tension qui peut toujours faire craindre le pire.
Tirs de gaz lacrymogènes, lundi, sur l’esplanade des Mosquées: une escalade de la tension qui peut toujours faire craindre le pire. - AFP

Eclairage

Deux événements concomitants expliquent l’extrême tension qui règne actuellement à Jérusalem. D’abord, la proximité au début du mois de mai d’une possible expulsion de plusieurs familles palestiniennes habitant le quartier arabe de Sheikh Jarrah a entraîné des manifestations de solidarité qui ont été durement réprimées, alors qu’à peu près en même temps des incidents éclataient entre des jeunes et la police israélienne sur fond de prière impliquant des milliers de Palestiniens sur l’esplanade des Mosquées, haut lieu de l’islam – qui est aussi le mont du Temple, principal lieu saint pour les Juifs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct