lesoirimmo

Allocations d’insertion: les exclusions remises en cause

Jean-François Tamellini (FGTB) demande une réaction du gouvernement.
Jean-François Tamellini (FGTB) demande une réaction du gouvernement. - Hatim Kaghat

Le 18 mars dernier, le tribunal du Travail de Liège a pris une série de décisions qui feront date, selon la FGTB wallonne : quinze affiliés de Liège-Huy-Waremme ont obtenu gain de cause alors qu’ils contestaient leur exclusion des allocations d’insertion. Celle-ci les avait frappés en application d’un arrêté royal limitant ces allocations à trois ans et prise il y a une dizaine d’années par le gouvernement fédéral d’Elio Di Rupo.

Ce n’est pas la première fois que la justice se prononce en faveur d’un demandeur d’emploi privé de ces allocations prévues pour ceux qui ne peuvent pas revendiquer des allocations de chômage. Les jeunes, les femmes et les travailleurs à temps partiel sont les premiers concernés. Mais cette fois, l’attitude de l’Onem, la partie adverse, a surpris le syndicat.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct