lesoirimmo

Vaccins: vers des doses moins espacées

Vaccins: vers des doses moins espacées
Photo News

Il y a quelques semaines, lorsque la pénurie de vaccins était criante, les responsables de la politique de vaccination cherchaient à allonger autant que possible l’intervalle entre les deux doses de façon à pouvoir administrer plus vite davantage de premières doses et accélérer à court terme une campagne jugée trop poussive. C’est ainsi que l’intervalle entre les deux doses de Pfizer a été porté début mars de 21 à 35 jours et que pour le vaccin AstraZeneca, on a d’emblée opté pour l’écart le plus grand permis par la notice d’utilisation, à savoir 12 semaines, alors que celle-ci permettait de descendre jusqu’à 4 semaines.

Maintenant que les doses arrivent en quantités suffisantes chaque semaine, on assiste à un retour en arrière. Ce mercredi, la Conférence interministérielle santé devrait valider une recommandation de la task force vaccination visant à faire passer l’écart entre deux doses d’AstraZeneca de 12 à 8 semaines. Dans les centres de vaccination bruxellois, c’est déjà la politique suivie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct