lesoirimmo

Israël: la possible coalition «anti-Netanyahou» ébranlée par les violences

Binyamin Netanyahou, Premier ministre «en affaires courantes», doit observer la séquence des événements avec grand intérêt.
Binyamin Netanyahou, Premier ministre «en affaires courantes», doit observer la séquence des événements avec grand intérêt. - AFP

Décodage

Alors que la spirale des violences enflamme Jérusalem, le sud-ouest d’Israël et la bande de Gaza et que les morts s’additionnent, la victime collatérale des événements pourrait bien s’appeler « le gouvernement du changement » que huit partis israéliens tentaient de mettre sur pied depuis que le centriste Yaïr Lapid s’était vu confier cette tâche.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct