lesoirimmo

Le Giro se poursuivra sans Mikel Landa

Le Giro se poursuivra sans Mikel Landa
Photo News

Les étapes de transition n’existent jamais pendant un grand Tour. Celle du jour, qui ramenait les coureurs depuis Modène jusqu’au littoral adriatique à Cattolica n’avait certes rien d’un épouvantail, au lendemain de l’éprouvante mission accomplie sous la pluie froide de Sestola. Où Mikel Landa parvint néanmoins à gratter une allumette pour actionner le premier pétard parmi les favoris. C’est lui, en effet, qui justifia la réaction des Bernal, Carthy et autre Vlasov. Malheureusement pour lui et son équipe Bahrein entièrement construite autour de lui sur ce Giro, l’épreuve s’arrêta là après une chute en pleine vitesse à 4 kilomètres de l’arrivée. Un signaleur s’était posté au centre de la chaussée pour prévenir d’un double piège constitué de piquets de métal. L’homme fut d’abord projeté au sol par Dobrowski, le vainqueur de la veille, qui entraîna Landa dans une chute inévitable, aux conséquences dramatiques. Landa ne se releva jamais, emmené sur une civière avec une minerve autour du cou, le bras droit et la clavicule droite manifestement touchés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct