lesoirimmo

Affaire des masques: la justice française ordonne l’extradition du patron d’Avrox

Laurent Hericord (à gauche) et Brice Erniquin, deux dirigeants de la société luxembourgeoise Avrox.
Laurent Hericord (à gauche) et Brice Erniquin, deux dirigeants de la société luxembourgeoise Avrox. - Dominique Duchesnes

Ce mercredi, l’admninistrateur-délégué de la société luxembourgeoise Avrox était attendu par la Cour d’appel d’Aix-en-Provence. Ce natif de Cannes a été placé sous mandat d’arrêt européen par un juge d’instruction belge, dans le cadre d’une présumée affaire d’escroquerie.

Pour rappel, Avrox a livré 15 millions de masques en tissu à l’Etat belge, durant la crise sanitaire, pour un coût total de près de 32 millions d’euros. Mais pour remporter le marché, piloté par la Défense belge, Avrox est notamment suspectée d’avoir bidouillé ses références. Le dossier a été mis à l’instruction à Bruxelles pour des préventions de faux et usage de faux, escroquerie, blanchiment et entrave à la liberté des enchères et soumissions. Des opérations policières ont été menées la semaine dernière, sous la coordination d’Eurojust, dans plusieurs pays européens (au moins la France et le Luxembourg), et ont mené à l’arrestation de trois individus, dont le CEO d’Avrox Laurent Hericord.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct