lesoirimmo

Coronavirus: Appel à la prudence pour l’utilisation d’un coronapass dans la vie quotidienne

Un coronapass pour se rendre chez le coiffeur n’est «pas éthiquement acceptable», selon le Comité de bioéthique.
Un coronapass pour se rendre chez le coiffeur n’est «pas éthiquement acceptable», selon le Comité de bioéthique. - Belga

Lors du dernier Comité de concertation (Codeco), le mardi 11 mai, Alexander De Croo (VLD) ne s’est pas étendu sur le principe du coronapass dont on parle depuis plusieurs semaines. Le Premier ministre a simplement annoncé qu’il serait uniquement utilisé dans le cadre de grands événements dépassant les 5.000 personnes, à partir du 13 août et jusqu’au 30 septembre maximum. Cela vise donc Tomorrowland, le Pukkelpop et le Grand Prix de Francorchamps. A la Chambre, De Croo a d’ailleurs précisé dans la foulée qu’il ne voulait pas d’une « société du pass ».

Pour le reste, son entourage renvoyait vers le niveau européen où les discussions sont toujours en cours et ne devraient pas aboutir avant la fin du mois, minimum. L’objectif est de mettre en place un certificat qui permettra de voyager cet été hors de nos frontières nationales.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct