lesoirimmo

Abus fiscaux: derrière les cas Amazon et Engie, des conséquences concrètes

Abus fiscaux: derrière les cas Amazon et Engie, des conséquences concrètes

Amazon paierait moins d’impôts que le libraire du coin, entendait-on souvent dire il y a quelques années. Le New York Times, il y a quelques jours, mettait des chiffres sur cette impression : 44 milliards de chiffres d’affaires en Europe en 2020 et pas d’impôts payés dans le pays où il a son siège européen, le Luxembourg, où il a déclaré une perte de 1,2 milliard d’euros. S’il précise qu’Amazon respecte le droit luxembourgeois et paie des taxes localement sur ses activités, sans donner de montant, le journal américain estime que cette réalité ne peut que donner des munitions aux Européens dans le débat international sur la taxation du numérique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct