lesoirimmo

«Canoës»: Maylis de Kerangal restitue les voix humaines

Une partition qui traverse l’espace et le temps.
Une partition qui traverse l’espace et le temps. - Francesca Mantovani.

Maylis de Kerangal aborde un monde flottant où les sons, les voix de femmes en particulier, surgissent de toute part : Canoës est un recueil de nouvelles très concerté, neuf textes étiquetés « récits ». Le plus long, « Mustang », occupe près de la moitié du livre. L’autrice ne cache pas ses sources autobiographiques et affirme volontiers que les autres s’articulent autour de lui. Enjambons donc « Bivouac », où une dentiste fait rêver autour d’une « mâchoire sans voix », puis « Ruisseau et limaille de fer », quand Zoé a changé de voix, pour prendre place dans la Mustang – car il s’agit de « la voiture mythique de l’Amérique ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct