lesoirimmo

Jugé pas assez fragile pour être protégé, Mohammed s’est suicidé

Mohammed est décédé le 27 avril 2021, quelques jours après avoir appris que son recours avait été rejeté par le Conseil du contentieux des étrangers.
Mohammed est décédé le 27 avril 2021, quelques jours après avoir appris que son recours avait été rejeté par le Conseil du contentieux des étrangers. - D.R.

récit

Moi, je n’ai pas eu de chance. Tous les pays où je suis allé m’ont refusé. Je n’avais pas de chance, aucune. » Dans un des derniers messages envoyés à son cousin, trois jours avant de se donner la mort, Mohammed Masko blâme la chance. Pas les autorités, pas le système d’asile européen ni les événements traumatiques qu’il a subis dans les combats ou dans les camps : la chance. Comme si obtenir une protection et la possibilité d’une nouvelle vie lorsqu’on fuyait la guerre en Syrie et les camps grecs se jouait aux dés, sans règles claires.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct