lesoirimmo

En Belgique, le débat sur le conflit israélo-palestinien s’envenime

Posté sur Instagram par Rajae Maouane, un cliché d’un militant palestinien, accompagné d’une chanson à l’interprète sulfureuse, a mis le feu aux poudres.
Posté sur Instagram par Rajae Maouane, un cliché d’un militant palestinien, accompagné d’une chanson à l’interprète sulfureuse, a mis le feu aux poudres. - Pierre-Yves Thienpont/Le Soir.

Il n’aura fallu que quelques jours après le déclenchement des violences pour que le débat sur le conflit israélo-palestinien s’envenime en Belgique. Partagé par la co-présidente d’Ecolo, le cliché d’un militant palestinien, accompagné d’une chanson à l’interprète sulfureuse, a mis le feu aux poudres. La Ligue belge contre l’antisémitisme y a vu une incitation à la haine antisémite et demande la démission de Rajae Maouane.

Dans une story de la responsable politique sur Instagram, on voit une photo assez classique de l’iconographie des Intifada. Un homme, brandissant d’une main un drapeau palestinien, une fronde prête à lâcher sa pierre de l’autre. Le tout accompagné d’une chanson d’une artiste libanaise. Le message a été posté sur les réseaux sociaux sans aucun commentaire, laissant libre court aux interprétations.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct