lesoirimmo

Pourquoi les mots d’Axel Kahn nous ont tant bouleversés

«Je veux être enterré dans un cercueil non matelassé, comme un soldat. J’ai toujours été un combattant», nous a confié Axel Kahn.
«Je veux être enterré dans un cercueil non matelassé, comme un soldat. J’ai toujours été un combattant», nous a confié Axel Kahn. - Dominique Duchesnes

Ce mardi, il nous a répondu au téléphone, comme il l’a toujours fait. D’une courtoisie extrême. « Comment allez-vous ? », nous a-t-il demandé d’emblée. Comment j’allais, moi, n’avait évidemment aucune importance. La veille, Axel Kahn venait de livrer sur France Inter puis dans « C à vous », sur France 5, un témoignage bouleversant. Sans larmes ni pathos, de cette voix claire et précise qu’on lui a toujours connue, il a fait cette confession simple qui nous a laissés abasourdis. « Je lutte contre le cancer et il se trouve que la patrouille m’a rattrapé ». Alors qu’il lui reste peu de temps à vivre, le célèbre généticien a ajouté qu’il voulait « optimiser le temps qui lui reste ». « Étant moi-même cancérologue, le plus probable est que je sois en train de parcourir l’itinéraire final de ma vie ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct