lesoirimmo

«Un sniper peut tenir une semaine dans un trou sans que personne ne le retrouve»

Au sein de l’armée, beaucoup s’interrogent sur Jurgen Conings et sur la manière dont il a pu se procurer – et surtout sortir – des armes telles que des PN 90 (arme très moderne mise à disposition de peu d’unités), ou des LAW. « Ce sont des armes anti-char à usage unique, si on tire un LAW, c’est comptabilisé, explique un membre de l’armée. C’est aussi très rare, parce que c’est cher ! Toutes les armes sont surveillées, tout est comptabilisé, même les munitions, et quand nous avons des exercices de tir, c’est planifié, enregistré, et c’est avec l’arme qui nous est attribuée. » Le parcours du quadragénaire semble indiquer qu’il a été instructeur en zones de combat : ceux qui sont encore partis en Afghanistan récemment l’ont été principalement pour former des troupes afghanes. « Maintenant, reste à comprendre ce qui s’est passé pour qu’il en arrive là… Une mission peut-être ? Nous sommes beaucoup à avoir été traumatisés par ce qu’on a vu en zone de combat, la perte d’un coéquipier par exemple peut vous hanter pendant longtemps.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct