lesoirimmo

Franz-Olivier Giesbert au «Soir»: «On est proche du cannibalisme»

Franz-OlivierGiesbert: «La société actuelle m’échappe.»
Franz-OlivierGiesbert: «La société actuelle m’échappe.» - Roberto Frankenberg

entretien

Militant de longue date de la cause animale – il y a consacré l’essai Manifeste pour les animaux il y a vingt ans –, Franz-Olivier Giesbert publie Rien qu’une bête, roman dans lequel il place son personnage principal dans la peau d’un cochon, soumis à tous les mauvais traitements imaginables de la part de ses éleveurs. Citant Lamartine aussi bien qu’Ovide, il y rappelle que ce combat ne date pas d’hier.

Le mardi 11 mai, l’ancien directeur du journal Le Point était de passage à Bruxelles, quarante ans après l’accession de François Mitterrand à la présidence de la République. De quoi le mettre en appétit.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct