lesoirimmo

CurieuzenAir: 3.000 nez pour scruter la pollution de l’air à Bruxelles

En 2018, CurieuzeNeuzen Flandre avait mis en évidence que 2,3 % de  la population flamande, soit 150.000 personnes, habitait en un lieu où en un mois, on a mesuré des concentrations de NO 2  supérieures à la norme européenne.
En 2018, CurieuzeNeuzen Flandre avait mis en évidence que 2,3 % de la population flamande, soit 150.000 personnes, habitait en un lieu où en un mois, on a mesuré des concentrations de NO 2 supérieures à la norme européenne. - Katrijn van Giel.

Ce sera la plus grande opération de mesure de la pollution de l’air à Bruxelles. Et aussi la plus importante expérience de science citoyenne jamais réalisée du côté francophone. Et tout le monde peut participer. Du 25 septembre au 25 octobre prochain, trois mille lieux dans Bruxelles accueilleront deux petits tubes permettant de mesurer la concentration mensuelle en dioxyde d’azote (NO2), un des principaux polluants dans notre pays, principalement issu du trafic routier. Baptisée CurieuzenAir, l’opération a reçu le soutien du Soir qui en est partenaire. Deux campagnes similaires – CurieuzeNeuzen se sont déjà tenues à Anvers et en Flandre avec, respectivement, 2.000 et 20.000 points de mesure. Cette fois, c’est en Région bruxelloise que s’installe l’opération.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct