lesoirimmo

L’habitacle de la voiture, tout sauf une protection

A l’intérieur des voitures, les occupants sont également exposés à la pollution, particulièrement dans les tunnels, dans les embouteillages et lors des arrêts aux feux de circulation.
A l’intérieur des voitures, les occupants sont également exposés à la pollution, particulièrement dans les tunnels, dans les embouteillages et lors des arrêts aux feux de circulation. - Pierre-Yves Thienpont.

L’automobiliste pourrait se croire à l’abri dans l’habitacle de sa voiture. Mais c’est une fausse impression. A l’intérieur des voitures, les occupants sont également exposés à la pollution, particulièrement dans les tunnels, dans les embouteillages et lors des arrêts aux feux de circulation. Là, les niveaux de pollution peuvent être jusqu’à 29 fois plus importants que si le trafic est fluide, indique une étude parue dans Atmospheric environment.

Autant d’épisodes qui favorisent la pénétration de la pollution dans le véhicule d’où elle est moins rapidement évacuée. En moyenne, la concentration de particules fines, très fines et ultra-fines dans l’habitacle d’un véhicule coincé dans un embouteillage avec une ventilation ouverte sur l’air extérieur est supérieure, respectivement, de 40 %, 16 % et 17 % comparée à des conditions de trafic normal.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct