lesoirimmo

Pour lutter contre le smog, faut-il planter des arbres et créer plus d’espaces verts?

Pour lutter contre le smog, faut-il planter des arbres et créer plus d’espaces verts?
Pierre-Yves Thienpont.

Il faut incontestablement plus de verdure en ville : des parcs, des espaces verts (jardins…), des toitures et façades vertes, des arbres, des friches, des plantations en tous genres. Mais l’impact positif sur la pollution n’est sans doute pas le plus important. Reste qu’au-delà des bienfaits qu’elle apporte aux habitants (captage du CO2, apport d’ombre et de fraîcheur, réduction du stress…), et à la biodiversité, la présence de végétation en ville a tout de même un impact non négligeable sur la pollution de l’air. La végétation et les arbres absorbent ou interceptent les particules fines et d’autres polluants. Les particules fines sont ainsi captées, notamment par un processus de sédimentation appelé « dépôt sec » : les particules se déposent sur la surface des feuilles et une partie est incorporée à la cire de feuille ou à la cuticule.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct