lesoirimmo

L’air pollué met tout notre corps à l’épreuve, de l’enfance à l’âge mûr

L’air pollué met tout notre corps à l’épreuve, de l’enfance à l’âge mûr
Katrijn Van Giel.

C’est sans doute le polluant atmosphérique le plus connu du grand public. Et pour cause, lorsque les concentrations en ozone (O3) dépassent les seuils autorisés, des alertes pullulent sur les télés et les radios pour inviter la population à être prudente, limiter ses déplacements et ses efforts physiques. En été, les pics d’ozone sont généralement suivis d’un pic de consultations ou de prises en charge hospitalières pour des inflammations respiratoires, des dégradations de maladies respiratoires chroniques comme l’asthme. « Ce gaz naturellement présent dans la stratosphère où il nous protège en absorbant une grande partie du rayonnement ultraviolet devient un polluant lorsqu’il se forme dans les basses couches de l’atmosphère par la réaction de la lumière avec le dioxyde d’azote et les composés organiques volatils », explique le professeur Alfred Bernard, toxicologue à l’UCLouvain.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct