lesoirimmo

Israël et Hamas: quand triomphe le cynisme le plus absolu

Dans les rues de Gaza-City, jeudi soir, peu après l’annonce du cessez-le-feu: derrière le soulagement des civils, le cynisme absolu des protagonistes.
Dans les rues de Gaza-City, jeudi soir, peu après l’annonce du cessez-le-feu: derrière le soulagement des civils, le cynisme absolu des protagonistes. - Reuters

Commentaire

Une énième guerre entre le Hamas et Israël vient de se terminer. Les deux camps proclament leur victoire, dans un pathétique concert d’autosatisfaction. Le vrai vainqueur, c’est le cynisme absolu. Et on ne compte plus les vaincus, à commencer par les civils qui ont perdu la vie et leurs proches, 247 à Gaza, dont 66 enfants, 12 en Israël, dont 2 enfants, selon les derniers décomptes amputés des pertes du Hamas, qui les tait.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct