lesoirimmo

KunstenFestivaldesArts: du côté obscur de la force (de police)

KunstenFestivaldesArts: du côté obscur de la force (de police)

Pas de casier judiciaire. Jamais d’ennui avec la maréchaussée. Une propension générale à suivre les règles. La chance d’être née avec un physique caucasien et donc de ne jamais être contrôlée sur la voie publique (un privilège indu mais une réalité néanmoins). Bref, rien ne nous prédestinait à nous retrouver, jeudi soir, dans la position du condamné face à une escouade de policiers, matraques et revolvers à la ceinture, nous chargeant, plein de menace, comme si participer à un spectacle du KunstenFestivaldesArts faisait de nous des gilets jaunes fomentant la Boum 3.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct