lesoirimmo

Dans les décombres de Gaza: «On a crié, pleuré, puis on a cherché les survivants»

Les bombardements israéliens, précis et puissants, ont pulvérisé des dizaines de bâtiments entiers dans la Bande de Gaza.
Les bombardements israéliens, précis et puissants, ont pulvérisé des dizaines de bâtiments entiers dans la Bande de Gaza. - EPA

Reportage

Riyad Eishkuntana n’arrivait pas à dormir, dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 mai, comme toutes les nuits précédentes. La nouvelle guerre, entre Israël et le Hamas, avait à peine cinq jours. Comment trouver le sommeil, alors que le sol tremblait dans toute l’enclave des bombardements israéliens, précis, puissants et implacables ? Des bâtiments entiers étaient pulvérisés. L’armée de l’État hébreu affirmait prévenir les civils, pour qu’ils puissent évacuer en quelques dizaines de minutes leurs foyers, sous le point d’être détruits.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct