lesoirimmo

Union européenne: les 27 ciblent les intérêts du régime biélorusse et gardent le Kremlin à l’œil

Echange de vues entre Charles Michel et Ursula von der Leyen, sous le regard attentif du chancelier autrichien Sebastian Kurz.
Echange de vues entre Charles Michel et Ursula von der Leyen, sous le regard attentif du chancelier autrichien Sebastian Kurz. - Reuters

Une crise peut en cacher une autre. Si l’émoi suscité par « l’affaire Navalny » en Russie a un temps éclipsé le combat pour la démocratie en Biélorussie, l’atterrissage forcé à Minsk du vol Ryanair FR4978 a remis le bras de fer du peuple biélorusse avec le régime dictatorial du « président » Loukachnko sous les feux de l’actualité. Cet épisode hallucinant aurait été opéré sur ordre personnel du dictateur biélorusse – dont la survie tient au soutien que le maître du Kremlin veut bien encore lui accorder, ce qui donne à penser que rien n’a pu être entrepris à Minsk sans en référer à Moscou. Tant et si bien que « l’affaire Ryanair » a ramené le sommet européen au « débat stratégique » prévu à l’agenda du dîner de travail, ce lundi soir : que faire avec la Russie de Vladimir Poutine ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct