Martin Gray, la soif de vivre incarnée

© Le Soir / Sylvain Piraux
© Le Soir / Sylvain Piraux

Survivant du ghetto de Varsovie et du camp de Treblinka, Martin Gray est décédé à l’âge de 93 ans, annonce RTL. Martin Gray était principalement connu pour son livre « Au nom de tous les miens » dans lequel il raconte comment la mort a frappé trois fois des êtres chers.

« Le Soir » est allé fouillé dans ses archives et a retrouvé le récit d’une rencontre.

Martin Gray, la soif de vivre incarnée

L’homme est à l'image de la jaquette ornant son avant-dernier ouvrage, «Entre la haine et l'amour» (1): une petite fleur pointant ses pétales à travers un sol désséché. Martin Gray, c'est l'optimisme, la soif de vivre incarnés. Mû par la volonté que la philosophie qu'il a tirée de son tragique destin, la mort de tous les siens, réchauffe le coeur des vivants.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct