lesoirimmo

Enfermement des mineurs: quand la Vivaldi plaide «contre» mais que l’Etat belge plaide «pour»

d-20180815-3N1NAC 2019-04-30 07_02_42
Benoît Doppagne/Belga.

Double discours ». L’accusation proférée ce jeudi matin par le Ciré (Coordination et initiatives pour réfugiés et étrangers) ainsi que d’autres organisations de défense des libertés fondamentales, à l’attention du secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration Sammy Mahdi (CD&V), est sévère. Dans un communiqué, celles-ci ont dépoloré le fait que dans le cadre d’une procédure toujours en cours devant le Conseil d’Etat, l’Etat belge continue de défendre son arrêté royal du 22 juillet 2018 – texte régissant les conditions dans lesquelles des familles avec mineurs peuvent être détenues en attente de leur extradition. Et cela en dépit de ces lignes de l’accord de la Vivaldi qui stipulent : « Des mineurs ne peuvent pas être détenus en centre fermé. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct