lesoirimmo

Inde: le grand fiasco de l’usine à vaccins du monde

L’Inde fait partie des grandes nations à ne pas suivre le principe de la vaccination gratuite et universelle. Les populations plus pauvres sont défavorisées.
L’Inde fait partie des grandes nations à ne pas suivre le principe de la vaccination gratuite et universelle. Les populations plus pauvres sont défavorisées. - EPA-EFE.

Obtenu à l’issue d’un parcours du combattant, le certificat de vaccination contre le covid fait figure de trophée. Affichant le visage rassurant du Premier ministre Narendra Modi, ce bout de papier doté d’un QR code est entre les mains de seulement 3,4 % d’Indiens, sur une population de 1,3 milliard d’habitants. Pourtant, plus de 200 millions de doses ont été administrées en quatre mois, plaçant l’Inde en deuxième position mondiale en termes de cadence vaccinale. Mais le rythme actuel, freiné par une pénurie de vaccins, est jugé trop lent pour immuniser les Indiens : il impliquerait qu’il faudrait « encore trois ans, jusqu’en mai 2024 » pour inoculer la population, d’après Rahul Gandhi, dirigeant du principal parti d’opposition, qui critique vivement la politique vaccinale du gouvernement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct